Commémoration en véhicules d'époque

Les sanglots longs de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone...

Ces vers n’appartiennent plus uniquement à la poésie de Verlaine mais ils font partie de l’histoire. Ils sont le signal déclencheur d’un déploiement dantesque qui annoncera une fin possible à la seconde guerre mondiale. Le débarquement inattendu en Normandie laissera sur les plages d’Omaha, Utah , Gold, Juno et Sword des milliers de soldats sans vie. Dans l’arrière pays les parachutistes sont aussi la cible des tirs Allemands, on pensera notamment à sainte Mère Eglise ou Pégasus Bridge. Chaque année des milliers de personnes viennent encore rendre hommage à ses hommes et femmes dont le destin est lié au nôtre aujourd’hui.

Bien que commençant à devenir rares des vétérans se sont encore déplacés et des centaines d’amateurs de véhicules d’époques parcourent parfois un nombre considérable de kilomètres avec leurs engins pour donner à ces commémorations un côté authentique afin que les jeunes générations puissent se rendre compte de se qui s’est vécu à cette époque. Des camps de reconstitution seront l’image de la vie difficile de cet épisode de l’histoire. Ces passionnés sont là pour perpétuer le souvenir. La Mémoire. Nous en avons fait partie durant quinze ans et ce fut une belle période de notre vie. Nous parcourions les 650 kilomètres qui nous séparaient d’Arromanches avec notre jeep pour être présents à ces manifestations du souvenir.

En fin de page découvrez notre répertoire d’adresse « conseils » pour un agréable séjour dans le Calvados. Pour tous les goûts et tous les budgets.

ça c'est le bon côté des choses...

mais il y a l’envers du décors, en 30 ans, le paysage s’est transformé au grès des manifestations. Là où l’on pouvait circuler librement, les parking bétonnés se sont agrandis, des clôtures ont été dressées, les musées se sont multipliés… à tel point que l’on se demande d’où peut encore provenir autant de matériel pour les fournir. La pointe du Hoc, autrefois sauvage et laissée en l’état est aujourd’hui aménagée de terrasses sur les bunkers. Et nous sommes supposés penser que ce n’est pas fini… 

Pégasus Bridge

Initialement pont de Bénouville rebaptisé en 44 après l’opération militaire britannique qui durant la nuit du  5 au 6 juin avait pour but de reprendre le contrôle du pont. C’est à bord des trois planeurs commandé par le Major John Howard qu’étaient  les  alliés qui allaient être les premiers à fouler le sol normand. Si le pont est un haut symbole de cet épisode, il y a à vingt mètres le café Gondrée qui était tenu à l’époque par Thérèse et Georges Gondrée, cette maison fut la première maison de France à être libérée. Le bâtiment est maintenant classé et c’est évidement un lieu chargé de souvenirs et de témoignages. Il faut bien sûr y entrer. Attention les photos sont interdites à l’intérieur donc soyez discrets! A voir le musée mémorial Pégasus.

Pour se loger

Où manger

Chambre d’hôte à l’accueil irréprochable « le domaine des Pérelles«  à Saint-Vigor-Le-Grand entre Arromanches et Bayeux.

Hôtel de charme « la ferme de la Rançonnière » à Crepon à 3 kilomètres des plages du débarquement.

Envie de camper simplement au camping municipal les Quintefeuilles d’Asnelles à deux pas de la mer et un peu éloigner de l’agitation, pour ceux qui aime le calme.

Envie de se faire hautement plaisir au restaurant gastronomique de la ferme de la Rançonnière. Le chef Stéphane Boisramey  et son équipe éveilleront vos papilles.

Dans l’animation d’Arromanches, attention aux nombreux restaurants ultra touristiques. Notre conseil: « Les p’tites assiettes » un menu simple à l’ardoise et un bon rapport qualité-prix.

A Bayeux, rue Saint Jean au coeur du vieux quartier ; Le Drakkar. (pas de site)

Des glaces! des glaces! si vous vous baladez au coeur du bocage Normand du côté de Bayeux allez déguster une glace à la ferme de la Haizière . Il y a même des visites guidées de la ferme avec dégustation de glace. Attention on n’y va pas pour le cadre du salon de dégustation mais pour les nombreux goûts quelque fois atypiques.